8 astuces pour un cerveau en santé !La santé mentale passe aussi par l’alimentation.

La santé mentale passe aussi par l’alimentation. En effet, notre ventre est notre deuxième cerveau et en essayant de manger de manière équilibrée et variée, nous pouvons agir aussi sur nos émotions et notre bien être mental. Mais comment faire ?

Ci-dessous, des conseils à adopter dans votre alimentation !


1. Surveillez votre poids


L'obésité peut conduire à des problèmes de santé graves et raccourcir votre vie. Même 4 à 8 kilos de trop peuvent vous faire courir des risques inutiles, surtout s’ils se sont fixés autour de votre abdomen. Votre métabolisme ralentit avec l'âge : vous ne brûlez plus les calories comme avant. Il vous faut donc ­diminuer vos portions ou augmenter l'exercice, ou faire les deux.


2. Consommez des produits laitiers allégés et des viandes maigres


Ce sont de bonnes sources de carnitine, un acide aminé essentiel au fonctionnement neurologique et cérébral.


3. Faites des visites régulières chez votre médecin


Dans la prévention des problèmes de santé, votre médecin joue un rôle principal. Le simple geste de se faire prendre la pression artérielle une fois par an, peut vous permettre de prévenir des problèmes cardiovasculaires ou rénaux graves.


4. Suivez un régime allégé contre le cholestérol


Un régime riche en viande rouge et en produits laitiers entiers peut faire grimper les niveaux de cholestérol, ce qui bouche les artères et réduit l'apport en oxygène au cerveau.


5. Augmentez vos rations de céréales complètes et de légumes


Fèves, pain de céréales complètes contiennent de la lécithine, utilisée par le cerveau dans la fabrication d'acétylcholine, un neurotransmetteur important. Pour un cerveau en bonne santé, il est important d’essayer d’avoir une alimentation variée et équilibrée. Même si le fait de consommer cinq ­portions ou plus de fruits et de légumes chaque jour peut réduire le risque de cancer de 20 %, moins de 40 % des gens le font. Des mauvaises habitudes nutritionnelles ne peuvent être ­changées du jour au lendemain, mais vous pourrez y arriver si vous améliorez graduellement votre régime alimentaire.


6. Augmentez votre consommation d’Omega-3


L’Omega-3 est le nutriment par excellence du cerveau. Il est donc important de veiller à en manger régulièrement au cours de la journée.

Vous pouvez le trouver dans le poisson et notamment dans les harengs, le maquereau, les sardines, le saumon, le thon et le cabillaud. L’Omega-3 est présent aussi dans l’huile de colza, de lin, des noix, de soja et aussi dans les graines (lin, chia, courge), noix.


7. Choisissez des aliments riches en vitamine C et E et enrichissez votre régime de suppléments


Les aliments riches en vitamine C et E sont des aliments riches en antioxydants. Ils peuvent, par conséquence, protéger le cerveau des dommages causés par les radicaux libres et aider à réduire les dépôts de plaques de protéine associées au déclin mental. Les aliments plus riches en vitamine C et E sont les suivants : Brocoli, chou vert, fraise, tomate et agrumes sont des aliments riches en vitamine C. Amande, huiles végétales, noix, graines et farines complètes le sont en vitamine E. Complétez avec des suppléments.


8. Consommez des aliments riches en vitamines B complexes ou des céréales enrichies


Le déclin mental peut être favorisé par des carences en vitamine B12 et en acide folique. Ce déclin peut favoriser l’apparition de la maladie d’Alzheimer, car elles favorisent l'augmentation des niveaux d'homocystéine (acide aminé) dans le sang. Veillez à manger suffisamment de céréales, germe de blé, noix, graines et huiles végétales et aussi de la viande rouge.


112 vues0 commentaire